EUROPEAN DOG SHOW  2016 - Louis de Liedekerke - Costanza Ferraris

 

 

 

 

testo in italiano >>>

 

     
 

En attendant l'Européenne FCI

 
     
 

Compte à rebours pour l’Européenne 2016

 
     
 

Autriche, Belgique et Ukraine

 
     
     
 

Dans chaque pays sont organisées des manifestations canines nationales et internationales. C’est seulement une fois par an que se déroulent l’Exposition Mondiale et celle Européenne. Même si le titre accordé par ces deux expositions n’est qu’honorifique, la course vers leur CACIB devient un vrai rendez-vous dans le monde cynophile. Gagner ces deux titres c’est un vrai honneur, mais organiser un de ces deux événements c’est, pour une Société Canine, un vrai challenger. Chaque année, il y a des pays qui posent leur candidature pour monter sur la marche la plus haute du podium. Une sorte de BIS ? On pourrait presque dire comme ça.

C’est lors de la réunion annuelle de la FCI, qui se déroule lors du championnat européen et mondial que le comité décide à qui accorder ce « défit ».

Cette année c’est lors de l’Européenne de Bucarest (RO) que le comité choisira l’organisateur del’Européenne 2016. Au début il y avait trois candidats : l’Autriche, la Belgique et l’Ukraine. L’Ukraine s’est retirée récemment de la course. On parle pour des raisons géographiques. En 2016 la Russie organisera la Mondiale. Plusieurs personnes ont fait remarquer que ces deux pays sont proches géographiquement et que tous les deux nécessitent un visa.

A Bucarest il y aura donc que deux candidats qui frémiront dans l’espoir de se voir accorder l’Européenne 2016: l’Autriche et la Belgique.

 
     
     
  Un coup d’œil sur les trois candidats  
     
     
 

Ukraine

 
 

L’Ukraine faisait partie de la Russie jusqu’en 1991. Sa Société Canine (UKU) est une des plus jeunes. C’est en 2005 qu’elle devient membre de la FCI. Aujourd’hui ce pays organise quatre grandes expositions internationales.

 
     
 

Autriche

 
 

Nous avons déjà rencontré ce pays cette année car il a organisé la Mondiale à Salzburg.

 
 

Dans son curriculum nous trouvons plusieurs évènements de très haut niveau : trois expositions mondiales à Innsbruck (1976), à Tulln (1986) et à Vienne (1996) et une européenne à Tulln (2005). En 2009 la Soc. Canine Autrichienne (ÖKV) fête ses 100 ans avec une série d’expositions spéciales à Wels. Lors de la préparation du programme du Centenaire de la FCI, celle-ci lui avait proposé d’organiser une des manifestations prévues son calendrier. A peine sortie de son Jubilée (1910 – 2010), elle décline l’offre. La FCI lui accordera l’édition 2012 de la Mondiale.

 
     
 

Positif et Négatif

 
 

L’Autriche vient juste de fermer les portes du Palais des Expositions de Salzburg, et la voici déjà prête pour l’Européenne. Y-arrivera-t-elle ? Où elle cèdera sa place à la Belgique ? Elle a sûrement une très grande expérience. La Mondiale 2012 a eu une très bonne note mais c’est la proximité de ces deux dates qui peut jouer négativement sur sa candidature. Strauss avait écrit des musiques qui faisaient voler les danseurs: un, deux, trois, une fois à droite et une fois à gauche. Que les candidats continuent à danser la valse jusqu’au moment où la FCI décide qui sera le meilleur danseur.

 
     
     
  La Belgique vers l’Européenne? SRSH et non FCI  
     
     
 

La Société Canine Belge tient à souligner que la SRSH (Société Royale Saint-Hubert) n’est pas la FCI (Fédération Canine Internationale). Toutes les deux sont bien belges mais la première est membre de la deuxième. Chacune suit son propre chemin tout en restant unie à l’autre.

 
     
 

click on the image...
 
     
 

U
n peu d’histoire: la Belgique de la première exposition à sa
candidature pour 2016
 
     
     
 

Le curriculum vitae cynophile de cette nation est très intéressant. Pour le reconstruire il faut remonter en 1847 et exactement au 28 mai quand à Tervueren fut organisée la première exposition canine. Elle était ouverte seulement aux Pointer et elle se déroulait dans les festivités liées à la construction du chemin de fer. Il y avait trois juges et une soixantaine de chiens. Ce fut ensuite le tour d’autres pays d’organiser des manifestations canines : Royaume-Uni (1859), France (1863), Pays-Bas (1872). La deuxième exposition en Belgique fut voulue par le Comte de Beauford. Elle dura cinq jours (21-25 juillet) à cause du grand nombre de chiens (1000). Vu le succès, deux ans plus tard fut crée la Société Royale Saint-Hubert » ou « Koninklijke Maatschappij Sint-Hubertus » pour les flamands.

 
 

click on the image...
 
 

Les Belges ont toujours eu une grande passion pour les chiens. Ils ne s’arrêtèrent pas là. Ils voulurent créer quelque chose qui allait au-delà de leurs frontières. C’est ainsi qu’en 1911 ils créèrent, avec l’Autriche, la France et les Pays-Bas, la F.C.I.

 
 




click on the image...
 
 

En 1928 naît l’Union Cynologique Saint-Hubert (U.C.S.H.). Celle-ci comprend la S.R.S.H et les autres groupes cynologiques réunis par l’Assemblée des Délégués (AdD). Elle deviendra plus tard l’Union Royale Cynologique Saint-Hubert.

 
 


click on the image...
 
  En 1932, à l’occasion du Cinquantenaire de la S.R.S.H. fut organisé le premier congrès de la FCI.  
     
 

Dans les Années ‘70 naît, en Belgique, la commission pour le dépistage de la dysplasie, ceci grâce aussi à l’intérêt de la S.R.S.H. qui suit également de prêt la santé des chiens.

 
 




click on the image...
 
 

En 1982, la Belgique ouvre ses portes à la première exposition européenne organisée sous le drapeau de la FCI. Cette manifestation a eu lieu le 19-20 juin. Il y avait 2722 chiens et presque 10.000 visiteurs. La revue belge, WOEF, publia quatre pages sur cette première. Le gagnant du BIS fut le Teckel à poil dur, Bachus van’t Moskoey, la RBIS fut gagnée par le Saluki, Omral de Shiram, et la troisième place fut remportée par le West Highland White Terrier, Caithness Priority.

 
 



click on the image...
 
 

1995 est une date importante pour la S.R.S.H : elle déménage pour aller s’installer dans son siège actuel qui se trouve à Av. A. Giraud, 98 – 1030 Bruxelles. Quelques mois plus tard elle fête ses 100 ans en organisant l’Exposition Mondiale au Palais des Expositions du Heysel du 2 au 5 juin. C’est une manifestation pleine de nouveautés. Trois sont les dates déchéances pour l’inscription. Plus tôt on inscrit le chien, moins cela coute. Cinq sont les titres mis en jeu. Le gagnant du CACIB devient Champion du Monde, les gagnants des 3 CAC (classe ouverte, champion et travail) reçoivent le titre honorifique de Champion de Belgique quant aux vainqueurs de RCAC celui de Champion de Bruxelles. Un titre spécial est aussi donné au Meilleur Puppy et au Meilleur jeune mâle et femelle. Les organisateurs avaient aussi prévu un « passeport » pour les visiteurs, à travers lequel le néophyte pouvait découvrir le monde de la mondiale à travers une sorte de chasse au trésor. Les réponses se trouvaient auprès des stands qui mettaient, lors du passage, un timbre (comme un visa). On aurait pu appeler ce parcours: le jeu du « tour du monde en 340 races ». Le gagnant du BIS fut le Basset Hound, Humphrey dos Sete Moinhos (PT).

 
 

click on the image...
 
 

En 2011 la FCI fête son Centenaire. Surprise ! La Belgique ne fait pas partie vraiment des grandes manifestations canines de l’agenda. Si Bruxelles ouvre le calendrier des festivités, en décembre 2010, son CACIB, même s’il permet d’accéder à la finale du Centenaire, ne compte pas pour le Titre spécial offert par la FCI : Champion du Centenaire. La finale, même si elle a lieu à Bruxelles, est organisée par la FCI et pas par la société canine Saint-Hubert. Ce choix d’exclure le CACIB de Bruxelles, des CACIB valables pour le titre, handicapera les chiens avec la queue coupée car ils auront une possibilité en moins de gagner les CACIB exigés par la FCI (2CACIB ou 1CACIB e 2RCACIB) pour obtenir le titre.(n1)

 
     
 

La Société Canine Saint-Hubert veut reprendre le drapeau en main. 30 ans sont passés depuis l’Européenne. Pourquoi ne pas la faire revenir en Belgique, là où a eu lieu la première exposition canine comme aussi la première européenne?

 
     
 

La S.R.S.H. est prête à jouer ses cartes à Bucarest. Aura-t-elle les bonnes ? Commençons à en découvrir quelques unes.

 
     
 

Première carte: une longue tradition cynophile et historique.
Deuxième carte : Heysel- un des plus grands palais d’exposition – voir dossier
Troisième carte: situation géographique centrale
Quatrième carte: on parle le français, le flamand et l’anglais
Les autres cartes? Si vous voulez en savoir plus, restez collés sur cet écran pour apprendre en directe à partir du 5 octobre 2012 qui sera l’organisateur de l’Européenne 2016.

 
     
 

(n1)Dans le calendrier du Centenaire de la FCI étaient prévues 4 expositions avec CACIB à travers lequel on pouvait accéder à la Finale (nov 2011). Trois étaient les expositions avec CACIB valables pour le titre offert par la FCI, en occasion du Centenaire : Dortmund (en Allemagne on ne peut pas exposer les chiens sans queue – aucun dérogation est accordée aux chiens provenant de pays où la coupe de la queue était autorisée lors de la naissance de ces chiens ), Paris  (F) et Leeuwarden (NL – dérogation – les chiens né en Hollande ne peuvent pas être exposés, les chiens étrangers, nés dans un pays où était approuvée la taille de la queue à leur naissance peuvent participer encore aux expositions hollandaise)

 
     
  click here for more information ...  
 

 
 

 

 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
   
 
   
 
   
 
   
 
   
   

<<<    >>>

 

COUNTRIES BREEDS A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z INTERVIEW SOCIAL SPORT SHOW CONTACT

EUROPEANDOG.COM Copyright © 2011           

home  Site Map